Le blog de HP

Au fil de mes paysages mentaux

jeudi 16 juin 2011

Foyer de l'âme

Paris ne se livre jamais en entier, la ville capitale n'est jamais épuisée et ses ressources sont, semble t-il, sans fin.Combien de Parisiens, même de "vieux" parisiens comme moi connaissent le " Foyer de l'Âme" ?Et pourtant, ce temple rattaché au "Protestantisme dans sa forme large et libérale" existe bien, au numéro 7 bis de la rue du Pasteur Wagner, dans l'onzième arrondissement de Paris, à un jet de pierre de la place de la Bastille.Sa vocation semble se résumer en ces mots qui à eux seuls ouvrent un monde sans limites :... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 16:16 - Commentaires [13] - Permalien [#]

vendredi 10 juin 2011

Notes de Charmes

Ce deux juin le temps de Charmes était des plus flatteurs, les touffeurs des jours précédents s'adoucissaient en vents légers sous un ciel à l'azur tamisé de légers nuages.La lumière était belle pour accueillir nos deux concertistes qui allaient faire vibrer en soirée les pierres et les poutres brutes de l'orangerie de la grande maison.Bien avant l'heure du concert prévu, les deux jeunes musiciennes apprivoisaient la salle et, peu à peu, leurs instruments, de plus en plus dociles, se familiarisaient avec le lieu et l'habitaient de... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 15:37 - Commentaires [16] - Permalien [#]
vendredi 20 mai 2011

Le cahier bleu

Mai, le mois de mai, le joli mois de mai, mois des chapels de fleurs au Moyen-Âge, mois de la Vierge en pureté de blanc et bleu. Un cahier bleu, épave de mon enfance, surgi des affaires de maman qui n'ont pas fini de livrer  tous leurs inattendus. Un cahier bleu, cahier au bleu fané, cahier de poésies d'un temps révolu, celui du lycée Français de Madrid qui m'initia au savoir. Pauvre savoir des hommes, pauvre savoir des contraintes enfantines où la maigreur de l'acquis, car nous ne savons jamais rien, n'est-ce pas,... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 12:05 - Commentaires [12] - Permalien [#]
lundi 16 mai 2011

Retour

 De l'esprit des maisons Une maison désertée se languit-elle ? La maison du soleil pourrait nous le faire croire, après quinze mois d'absence elle nous offre les stigmates de son abandon : infiltrations de l'incurie, cloques de l'alternance des saisons et lézardes insidieuses comme les ridules  sournoises sur un visage négligé.Mais, en même temps, la beauté nue du lieu s'offre sans réserve, et, avant que les travaux de rigueur ne reprennent, la demeure nous dit à quel point la séduction se rit des soins et des artifices ;... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 17:21 - Commentaires [14] - Permalien [#]
lundi 21 mars 2011

Paris, la grâce inopinée d'un printemps avant l'heure

Chacun, peut à Paris peut rêver d'un paradis et même, selon ses moyens et son imagination le bâtir en  s'aménagent ingénieusement une porte sur leur petit Eldorado, comme cet astucieux balconnet qui se donne des airs de jardin.La capitale, ce mercredi seize mars si doucement printanier, m'offrit au cours d'une déambulation sans but, en ces confins confus où les troisième, neuvième et dixième arrondissements peinent à dire leurs frontières, deux heures où tout semblait concourir à me... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 11:42 - Commentaires [19] - Permalien [#]
lundi 7 mars 2011

Eveils

Charmes. Un matin se lève, un matin de début de printemps par l'intensité des lumières, un matin de fin d'hiver par la persistance des froidures.Dès l'aube la sarabande hystérique accompagnée des sons discordants des déclarations d'amour des canards nous parvient malgré les volets clos, leurs ébats frénétiques difractent les eaux glacées en éclats de lames coupantes. C'est signe que les temps basculent, qu'une saison passe le relais à la suivante et que le cycle éternel continue, inexorable.  Le premier bonheur, en ouvrant les... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 13:53 - Commentaires [11] - Permalien [#]

mardi 15 février 2011

Belle de Charmes

Errante de maison en maison, aperçue de route en route, la chienne abandonnée nous fut proposée, ultime tentative avant l'appel à la SPA.Elle vint vers nous, le regard hésitant entre l'urgence d'affection et la crainte qui la faisait reculer de deux pas alors qu'elle n'avançait que d'un seul, mais nous étions déja conquis par la grâce robuste de l'animal et par sa dignité dans la détresse.Dès le lendemain matin nous allâmes la chercher, providentiellement munis d'une laisse dont la vue lui fit comprendre qu'elle ... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 17:08 - Commentaires [35] - Permalien [#]
vendredi 4 février 2011

La Nuit des Signes

Le destin de l'Égypte continuait à se jouer hier, Sapho chantait le même soir le répertoire du "Rossignol d'Égypte" Oum Kalthoum.Je n'ai jamais cru au hasard, je prends comme un signe du destin les convergences de ces co-incidences qui ont transformé ce qui, prévu depuis longtemps comme une belle soirée, devint de fait un don bouleversant de la vie. Tant que les vibrations de mes émotions sont encore vives, que l'évocation de ce moment d'exception se traduit encore en frissons, une impérieuse nécessité m'incite à en... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 12:54 - Commentaires [12] - Permalien [#]
dimanche 16 janvier 2011

Les trois soeurs

Henriette, Marguerite, Yvonne... Je ne les ai jamais connues, leur prénom est toujours cité par ordre de naissance, je pense que sur la photographie qui suit, Henriette est à droite, Marguerite à gauche et Yvonne au centre, debout. Henriette, prénom traditionnel chez les G... ma famille maternelle.Marguerite, certainement en hommage à Marguerite I sa grand-mère, épouse de Jean-Bonaventure G mon arrière grand père.Yvonne, nom fort en vogue à l'époque.Un prénom royal, un prénom de fleur, un prénom dans l'air du temps. Mortes... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 02:38 - Commentaires [29] - Permalien [#]
lundi 27 décembre 2010

Souhaits immenses

C'est parce que je vous souhaite le meilleur que je ne vous veux ni repos, ni quiétude.Je vous souhaite des rêves trop grands pour vous parce que l'ajusté, pas plus que l'étriqué, ne vous siéent.Je vous voudrais la conscience des gouffres de nos ignorances afin que votre vie ne soit que quête et conquête, pour que la voie des aspérités polisse votre entendement.Je voudrais qu'aucune injure, aucune souffrance n'altère votre tolérance afin de préserver intact le don de l'allégresse des pardons.Que le laid du monde nous garde nos... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 21:51 - Commentaires [20] - Permalien [#]