Le blog de HP

Au fil de mes paysages mentaux

jeudi 20 octobre 2011

Beldi

N'est pas beldi ce qui est roumi.Qu'est-ce qui est roumi ? "roumi" vient de romain, et désigne donc l'allogène, l'importé, ce qui est d'ailleurs et donc, qui n'est pas authentique.Donc est beldi ce qui puise ses racines dans la culture marocaine, le traditionnel, le pur, quoi. Ainsi un poulet de batterie, désespéremment blanc, est roumi tandis que le "vrai" poulet qui court, s'agite et gagne du muscle à grand renfort de grain est beldi. Je vous propose, à la veille de quitter Marrakech, un voyage en terrain beldi, beldi des champs... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 17:06 - Commentaires [24] - Permalien [#]

jeudi 13 octobre 2011

Double enfermement

Clairvaux...Clairvaux et Saint Bernard, Clairvaux centrale la plus importante de France.Cellules de moines, cellules de détenus, quelle est est la vraie vocation de l'ancienne abbaye ? Palimpseste des destins des pierres habitées le site ne donne aucune réponse, ne propose aucun autre fil d' Ariane que la chronologie historique, mais cette vision monochrone resterait froide comme un abécédaire et seul l'esprit sollicité par les mille contraires qui s'imposent à chaque pas peuvent faire converger vers une compréhension supra-spaciale,... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 10:23 - Commentaires [11] - Permalien [#]
vendredi 26 août 2011

Le quatuor de Reims

C'était il n'y a guère, c'était il y a douze jours, c'était le 12 août. C'est déja loin...La fièvre valseuse de cartes bleues aimantant deux amies vers Reims, je profite de l'escapade pour flâner dans la cité où furent intronisés la plupart de nos rois.Rheims la glorieuse, la ville martyre, fertile en symboles et chargée de fastes et de tragédies ; il y avait longtemps que je ne m'y étais rendu, mais, et ce n'est pas très original me direz-vous, c'est le fameux sourire de l'Ange qui tel un fanal mémoriel... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 08:04 - Commentaires [14] - Permalien [#]
mercredi 27 juillet 2011

Edens reconnus

Oloron-Sainte-Marie et son faubourg de Sègues, une grande maison appelée "le château", mes soeurs et moi étions "les petits du château", de cela nous n'avions cure, nous jalousions nos camarades de la ville qui n'avaient pas besoin d'enfourcher leur bicyclette à tout moment pour courir à l'épicerie la plus proche pour faire les commissions au gré des oublis et des besoins capricants d'Henriette notre mère.Heureusement, quelques piécettes nous récompensaient souvent qui nous permettaient d'acquérir des cachous ou des bonbons... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 17:01 - Commentaires [20] - Permalien [#]
jeudi 30 juin 2011

Manèges tristes

Castillon-la-Bataille, le 27 juin 2011. Jour de marché, comme tous les lundis, depuis... Depuis quand au fait ?  Le rite immuable s'est simplement coloré de djellabas et enrichi de produits exotiques, une forte communauté musulmane s'étant fixée en cette ville où il y a longtemps, très longtemps, en 1453, s'écrivit une page importante de l'Histoire de France : la fin de la guerre de cent ans.Sous la canicule, les étals regorgent non seulement de victuailles de toutes sortes, mais encore de bon nombre d'articles... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 21:44 - Commentaires [15] - Permalien [#]
mercredi 22 juin 2011

Malles sans voyageurs

Impressionniste ? Paraît-il... Du moins c'est ainsi que la propension des historiens de l'Art à classer dans des compartiments bien spécifiques toute expression individuelle en a décidé pour Gustave Caillebotte.Que je ne sois pas entièrement d'accord n'est pas le propos de ce billet d'avant vacances... C'est plutôt un voyage de la mémoire, auquel l'exposition consacrée aux deux frères, l'un peintre et l'autre photographe, m'a invité, que je voudrais partager avec vous.C'est cette toile de 1876 intitulée "Le déjeuner" qui m'a... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 23:59 - Commentaires [9] - Permalien [#]

jeudi 16 juin 2011

Foyer de l'âme

Paris ne se livre jamais en entier, la ville capitale n'est jamais épuisée et ses ressources sont, semble t-il, sans fin.Combien de Parisiens, même de "vieux" parisiens comme moi connaissent le " Foyer de l'Âme" ?Et pourtant, ce temple rattaché au "Protestantisme dans sa forme large et libérale" existe bien, au numéro 7 bis de la rue du Pasteur Wagner, dans l'onzième arrondissement de Paris, à un jet de pierre de la place de la Bastille.Sa vocation semble se résumer en ces mots qui à eux seuls ouvrent un monde sans limites :... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 16:16 - Commentaires [13] - Permalien [#]
vendredi 10 juin 2011

Notes de Charmes

Ce deux juin le temps de Charmes était des plus flatteurs, les touffeurs des jours précédents s'adoucissaient en vents légers sous un ciel à l'azur tamisé de légers nuages.La lumière était belle pour accueillir nos deux concertistes qui allaient faire vibrer en soirée les pierres et les poutres brutes de l'orangerie de la grande maison.Bien avant l'heure du concert prévu, les deux jeunes musiciennes apprivoisaient la salle et, peu à peu, leurs instruments, de plus en plus dociles, se familiarisaient avec le lieu et l'habitaient de... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 15:37 - Commentaires [16] - Permalien [#]
vendredi 20 mai 2011

Le cahier bleu

Mai, le mois de mai, le joli mois de mai, mois des chapels de fleurs au Moyen-Âge, mois de la Vierge en pureté de blanc et bleu. Un cahier bleu, épave de mon enfance, surgi des affaires de maman qui n'ont pas fini de livrer  tous leurs inattendus. Un cahier bleu, cahier au bleu fané, cahier de poésies d'un temps révolu, celui du lycée Français de Madrid qui m'initia au savoir. Pauvre savoir des hommes, pauvre savoir des contraintes enfantines où la maigreur de l'acquis, car nous ne savons jamais rien, n'est-ce pas,... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 12:05 - Commentaires [12] - Permalien [#]
lundi 16 mai 2011

Retour

 De l'esprit des maisons Une maison désertée se languit-elle ? La maison du soleil pourrait nous le faire croire, après quinze mois d'absence elle nous offre les stigmates de son abandon : infiltrations de l'incurie, cloques de l'alternance des saisons et lézardes insidieuses comme les ridules  sournoises sur un visage négligé.Mais, en même temps, la beauté nue du lieu s'offre sans réserve, et, avant que les travaux de rigueur ne reprennent, la demeure nous dit à quel point la séduction se rit des soins et des artifices ;... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 17:21 - Commentaires [14] - Permalien [#]