Le blog de HP

Au fil de mes paysages mentaux

jeudi 23 février 2012

La culture en Bordelais n'est pas seulement affaire de vins

Si je prétendais n'avoir pas rendu hommage à la Dive-Bouteille lors de ma décade bordelaise je mentirais.Dieu m'en garde !Mais enfin, il est d'autres cultures en cette terre d'Aquitaine qui ont émaillé mon séjour et que je m'en viens partager avec vous. Soyez indulgents, chers lecteurs, quant à la qualité de mes photos, elles n'ont pour objet que d'illustrer les jalons de mes déambulations et n'ont aucune prétention autre ; j'ai privilégié l'instantané par rapport au document ; pour plus "documenté" Gougueule et Ouiquipédia sont... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 00:02 - Commentaires [14] - Permalien [#]

lundi 16 janvier 2012

Charmes, nouveau cycle

Au méticuleux ordonnancement de la table d'entre deux ans, ont succédé les agapes d'amitié qui bouleversèrent les symétries et compromirent la rigoureuse netteté du linge de table. Une nouvelle année s'est installée, encore un de ces jalons du relatif qui se sont instaurés en rites immémoriaux et ont tissé le fil des jours, bon an mal an, de nos enchantements et de nos déceptions, de nos courages et de nos abattements, brodant de noir, de gris ou de couleurs les cycles du temps, qui, lui, n'en a cure et poursuit, imperturbable, son... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 15:00 - Commentaires [16] - Permalien [#]
samedi 24 décembre 2011

Autour d'un thème. Autour d'un homme.

Vieux Madrid, calle de San-Mateo, une façade néo-classique des années 1770, n'était l'affiche de l'exposition temporaire, on pourrait ignorer que, derrière l'austérité des murs ocre-rose ourlés de granit, s'offre le musée du romanticisme (traduction littérale de "romanticismo" que je ne veux pas trahir).Au demeurant, je confesse que j'ignorais l'existence de ce musée instauré en 1920, c'est donc une découverte que je vous invite à partager et qui prouve que dans le connu, ou prétendu tel, la vie peut encore vous réserver... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 01:50 - Commentaires [11] - Permalien [#]
jeudi 15 décembre 2011

Hay tardes de otoño hechas de sol de Madrid

Il est des après-midi d'automne faits de soleil de Madrid... Ainsi dit une chanson de mon enfance madrilène ayant pour théâtre le café "Platerias" où les illusions d'amour non partagé se noyaient dans le frou-frou de soie grise d'une belle coquette ; le lieu a disparu tout comme ce siècle qui se mourait en même temps que s'évanouissait la gloire des Espagnes, Cuba et ses richesses lui étaient ravies par l'Amérique mais un ferment intellectuel intense dotait le pays d'une pléiade d'écrivains dont la gloire ne sera jamais ternie : la... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 20:44 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 20 octobre 2011

Beldi

N'est pas beldi ce qui est roumi.Qu'est-ce qui est roumi ? "roumi" vient de romain, et désigne donc l'allogène, l'importé, ce qui est d'ailleurs et donc, qui n'est pas authentique.Donc est beldi ce qui puise ses racines dans la culture marocaine, le traditionnel, le pur, quoi. Ainsi un poulet de batterie, désespéremment blanc, est roumi tandis que le "vrai" poulet qui court, s'agite et gagne du muscle à grand renfort de grain est beldi. Je vous propose, à la veille de quitter Marrakech, un voyage en terrain beldi, beldi des champs... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 17:06 - Commentaires [24] - Permalien [#]
jeudi 13 octobre 2011

Double enfermement

Clairvaux...Clairvaux et Saint Bernard, Clairvaux centrale la plus importante de France.Cellules de moines, cellules de détenus, quelle est est la vraie vocation de l'ancienne abbaye ? Palimpseste des destins des pierres habitées le site ne donne aucune réponse, ne propose aucun autre fil d' Ariane que la chronologie historique, mais cette vision monochrone resterait froide comme un abécédaire et seul l'esprit sollicité par les mille contraires qui s'imposent à chaque pas peuvent faire converger vers une compréhension supra-spaciale,... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 10:23 - Commentaires [11] - Permalien [#]

vendredi 26 août 2011

Le quatuor de Reims

C'était il n'y a guère, c'était il y a douze jours, c'était le 12 août. C'est déja loin...La fièvre valseuse de cartes bleues aimantant deux amies vers Reims, je profite de l'escapade pour flâner dans la cité où furent intronisés la plupart de nos rois.Rheims la glorieuse, la ville martyre, fertile en symboles et chargée de fastes et de tragédies ; il y avait longtemps que je ne m'y étais rendu, mais, et ce n'est pas très original me direz-vous, c'est le fameux sourire de l'Ange qui tel un fanal mémoriel... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 08:04 - Commentaires [14] - Permalien [#]
mercredi 27 juillet 2011

Edens reconnus

Oloron-Sainte-Marie et son faubourg de Sègues, une grande maison appelée "le château", mes soeurs et moi étions "les petits du château", de cela nous n'avions cure, nous jalousions nos camarades de la ville qui n'avaient pas besoin d'enfourcher leur bicyclette à tout moment pour courir à l'épicerie la plus proche pour faire les commissions au gré des oublis et des besoins capricants d'Henriette notre mère.Heureusement, quelques piécettes nous récompensaient souvent qui nous permettaient d'acquérir des cachous ou des bonbons... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 17:01 - Commentaires [20] - Permalien [#]
jeudi 30 juin 2011

Manèges tristes

Castillon-la-Bataille, le 27 juin 2011. Jour de marché, comme tous les lundis, depuis... Depuis quand au fait ?  Le rite immuable s'est simplement coloré de djellabas et enrichi de produits exotiques, une forte communauté musulmane s'étant fixée en cette ville où il y a longtemps, très longtemps, en 1453, s'écrivit une page importante de l'Histoire de France : la fin de la guerre de cent ans.Sous la canicule, les étals regorgent non seulement de victuailles de toutes sortes, mais encore de bon nombre d'articles... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 21:44 - Commentaires [15] - Permalien [#]
mercredi 22 juin 2011

Malles sans voyageurs

Impressionniste ? Paraît-il... Du moins c'est ainsi que la propension des historiens de l'Art à classer dans des compartiments bien spécifiques toute expression individuelle en a décidé pour Gustave Caillebotte.Que je ne sois pas entièrement d'accord n'est pas le propos de ce billet d'avant vacances... C'est plutôt un voyage de la mémoire, auquel l'exposition consacrée aux deux frères, l'un peintre et l'autre photographe, m'a invité, que je voudrais partager avec vous.C'est cette toile de 1876 intitulée "Le déjeuner" qui m'a... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 23:59 - Commentaires [9] - Permalien [#]