Le blog de HP

Au fil de mes paysages mentaux

dimanche 7 octobre 2012

Carnets d'une fin d'été

Après des mois délavés en aquarelles hors saison, l'été s'est enfin résolu, lorsque août basculait en septembre, à imposer quasi soudainement sa vraie nature.Un long vagabondage commencé le dernier jour d'août sous les vibrations tremblantes d'un Charmes embué de rosées embrumées se boucla le dernier jour d'été sous une chaleur aussi insolite en cette fin de saison que le furent les désespérantes fraîcheurs de ses débuts. L'automne est là, les ondulations des hauteurs boisées qui entourent la grande maison se piquent de somptueuses... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 23:37 - Commentaires [16] - Permalien [#]

mercredi 29 août 2012

D'aquarelle en torpeur, chronique d'un été

Été d'aquarelle. Entre les surprenantes chaleurs de mars et l'avènement d'un vrai été début août, un ciel hystérique entre larmes et brefs éclats de rire, un ciel d'ouates diffuses, délayées dans le trop plein de pluies, un ciel où le bleu ne venait vous narguer que pour mieux vous faire la nique a joué la fraîcheur insolite de son rôle à contre-emploi à Charmes comme ailleurs.   Mi juillet, la rituelle promenade vers la source, donnait à voir, entre forêt et rivière, le spectacle d'un blé aux épis mûrissants au faîte de... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 12:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]
mercredi 1 août 2012

Mes inconnus familiers

La présentation Vous connaissez tous ces "objets de vitrine" aux provenances oubliées, acquis, hérités ou encore reçus en présent, toujours à portée d'oeil mais jamais regardés, silencieux témoins inexistants de nos agitations quotidiennes. Il en est partout, dans toutes les familles qui, pour éviter les fastidieux époussetages, gisent, oubliés, au fond de placards ou de tiroirs ou alors, timidement, humblement exposés, entassés, dans les vieux meubles pourvus d'étagères vitrées.Il est à Charmes un "bonheur du jour" d'un dix-neuvième... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 19:35 - Commentaires [21] - Permalien [#]
mercredi 18 juillet 2012

Eux

Charmes, une chambre, la "chambre des roses", dite ainsi depuis toujours, enfin du moins depuis que ma mémoire s'est inscrite en ce lieu. Le nom est dû, assurément, au motif du papier peint qui en recouvre les murs. La mise aux normes de l'installation électrique a bien infligé quelques blessures à ce papier, le temps en a sûrement atténué les tons, enfin du moins je l'imagine, parce que moi, je l'ai toujours connue ainsi, mais ce qui est certain c'est que l'idée de remplacer ce motif ne s'est pas imposée et il est fort probable que... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 17:30 - Commentaires [17] - Permalien [#]
mercredi 20 juin 2012

Une baralbine : Jeanne de Saint-Rémy-Valois

Vous naquîtes Jeanne, en ce 22 juillet 1756, dans l'inconfort ruiné de ce château délabré de Fontette dont il reste si peu, vous êtes revenue, fortune faite, à Bar sur Aube où vous fîtes l'acquisition de ce bel hôtel particulier dont il reste également si peu, tronqué qu'il est par la rue Armand qui en a dévoré et la façade principale et les jardins, avili par l'incurie et les rajouts laids et incongrus, morcelé par les nécessités et assoupi dans une province qui tente désespérément de survivre.Un vestige du temps de votre... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 20:05 - Commentaires [16] - Permalien [#]
vendredi 1 juin 2012

Essaouira, une escapade par petites touches.

Marrakech la continentale, Marrakech la Rouge fermée en ses remparts où se lovent, derrière les murs desquamés de ses ruelles et de ses passages, les délicatesses andalouses de ses patios, reste un univers fermé ( je parle bien sûr de la médina et non de Guéliz la ville européenne), Marrakech donc, la fausse offerte, la vraie secrète, donne soudain des envies d'horizons ouverts, d'espaces venteux et de blancheurs brumeuses. Nous décidons donc d'une journée à Essaouira, la bien tracée, l'ancienne Mogador, la bien gardée, nommée aussi... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 20:47 - Commentaires [10] - Permalien [#]

jeudi 19 avril 2012

Un tout petit clocher à l'heure des élections

Bien sûr, j'en conviens, depuis que sur ce blog je relate, entre autres, les variations carpiniennes, Charmes-en-l'Angle a atteint une renommée planétaire, mais bon, les lecteurs de ces pages n'étant pas légion, voici, via Gougueule, l'étendue de la métropole, où au coeur de la Haute-Marne, se niche ma demeure des bois. A gauche de l'étang, ves le bas, les bâtiments que vous apercevez sont l'église et la mairie.Le long du chemin, pardon, de la route qui reliait le village à son voisin Brachay, s'étageaient autrefois des maisons dont... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 08:31 - Commentaires [32] - Permalien [#]
vendredi 13 avril 2012

Torpeurs et touffeurs

Bonjour Guadeloupe, de toi j'ignorais tout jusqu'à cette parenthèse entre le vingt-quatre mars et le premier avril de cette année 2012, de toi je sais à présent peu, si peu, mais est-il besoin de beaucoup savoir pour intensément ressentir et aimer tant aussi ?Je ne sais pas voir sans aimer, et je t'ai vu toi la belle, papillon rouge sur cette carte et épinglé au milieu des mers. Caraïbes, mot qui coulerait sur la musique des sons comme une pirogue sur les vagues, si le récif du "ï" ne venait altérer sa course ; Guadeloupe, nom... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 09:58 - Commentaires [11] - Permalien [#]
vendredi 23 mars 2012

Autour d'un film

J'attendais ce film, depuis si longtemps annoncé et médiatisé au tournant ; encore, me disais-je, une fiction autour d'un personnage qui n'a toujours pas eu, malgré de multiples publications son vrai historien, celui qui saura éviter les poncifs à charge ou à décharge, comme le fit Jean-Christian Petitfils avec son remarquable Louis XVI qui fait qu'en fermant le livre on n'a plus la même vision de l'époque.Marie-Antoinette attend toujours, les hagiographes et les accusateurs en ont pourtant noirci et noirci des pages...... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 11:44 - Commentaires [10] - Permalien [#]
lundi 19 mars 2012

Cycles, ruptures et basculements

Marrakech en janvier, Charmes en mars, d'un continent l'autre, des promesses intenses bien que décalées dans le temps viennent nous dire la joyeuse et tendre charnière ouvrant la page d'une douceur naissante suivant celle d'une rigueur de traîne.             De nouvelles lumières se font caressantes le long des murs de la ville rouge et glissent dans le ciel liquide de l'étang de Charmes ; symétrie contrastée et convergence de la même annonce diaprée et ténue du réveil de la... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 15:39 - Commentaires [12] - Permalien [#]