Le blog de HP

Au fil de mes paysages mentaux

vendredi 23 février 2018

Ivresse des mots

  Pour les amoureux des mots,  Il est des moments de grâce comme celui de se  réveiller un matin avec un "mot en bouche".Un mot, de façon impromptue, sans aucun lien avec vos préoccupations du moment, a pris possession de votre entendement, s'est logé en vos esprits et, vous voila prisonnier de ce mot que vous dégustez comme une friandise, tournant et retournant les lettres dans la bouche avec gourmandise et faisant passer les sons, d'un coup de langue, du palais à la gorge ; à force de vous hanter le goût, de vous... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 14:51 - Commentaires [16] - Permalien [#]

mercredi 31 janvier 2018

Séga, tristesse endiablée des Tropiques

Un voyage organisé n'enrichira jamais que la collection de cartes postales de nos mémoires et de nos albums de photographies ;  Un pays ne se fait pas, il se gagne, quand, libérés des programmes des voyagistes, le coeur et l'esprit ouvert, modestes et curieux nous le laissons s'ouvrir à nous, nous faisant riches d'une pierre nouvelle dans l'édifice toujours balbutiant, jamais achevé de nos savoirs, de notre culture.Voilà trois fois que je séjourne à l'île Maurice, ce jeune état, né en 1968, après des siècles de domination... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 17:48 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 20 novembre 2017

Juvenilia

Heureusement qu'il est des "rangements" pour faire parler "les p'tits papiers".Papiers oubliés... ou presqueAu hasard d'un vieux protège-livre en cuir desquamé, mon passé d'étudiant en lettres à la faculté de Pau me revient avec son cortège de tendres nostalgies. Un passé, somme toute banal, inhérent aux bourgeoisies provinciales du siècle d'avant, époque de bonne éducation, de familles apparemment harmonieuses cultivant derrière les façades policées, la bienséance et les sourires convenus, des conflits de tout ordre érigés en... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 08:04 - Commentaires [4] - Permalien [#]
mardi 31 octobre 2017

Blessures et éblouissements. Un retour à Mazagan.

 Il y a longtemps, le 6 janvier 2008 exactement, je consacrais ici quelques lignes à cette vieille cité pétrie d'Histoire et à son vent qui semble charrier les souvenirs en une écharpe mémorielle tissée des temps du Temps.En cette fin d'octobre 2017, je suis retourné entretenir mes nostalgies et, aussi, re-connaître la ville qui, après une quarantaine d'années d'assoupissement, s'étend tous azimuths en d'immenses tentacules de béton et de néon, gangue laide qui, comme une monstrueuse coquille d'huître, enserre la perle océane aux... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 10:05 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 28 septembre 2017

le silence des pommes de terre... Pour un retour

Fidèles, vous m'attendiez, j'en suis sûr... Il était une fois un charmant jeune homme, votre serviteur, (vous n'êtes, chers lecteurs tenus à aucune remarque désobligeante quant au "charmant" pas plus que quant au "jeune") qui tapotait nonchalament sur ce clavier même, quand, soudain, voyant l'heure tardive affichée au bas de l'écran se rappela qu'il avait un dîner et qu'il restait à faire sauter de bonnes petites pommes de terre grenaille du potager de la maison et qu'il était plus que temps de s'émouvoir.Le beau jeune homme (sans... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 18:13 - Commentaires [15] - Permalien [#]
mercredi 8 février 2017

Paul

Premier février 2017, vers six heures du soir, Paul s'éteignait dans son sommeil. Loin, à Saintes, dans une institution pour personnes âgées dépendantes ; Saintes, ville qui ne nous évoque rien et qui n'était rien pour lui... Un no man's land avant le néant.Je remercie Paul pour les dix années de bonheur qu'il a données à Henriette, ma mère, qu'il accompagna avec tant de tendresse et d'attentive vigilance jusqu'à son départ. Je l'aimais.Henriette et Paul avaient uni leurs solitudes à un âge déja avancé et après de longues années de... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 17:12 - Commentaires [10] - Permalien [#]

dimanche 29 janvier 2017

Porlwi by light

Un début d'été à la désormais familière île Maurice, c'était le début de l'hiver en Europe, mais n'allez pas penser, chers lecteurs, que je vais vous entretenir de cocotiers et de plages cartepostaliennes, non point, désolé, c'est l'activité culturelle de cette jeune nation complexe que je vais évoquer, c'est moins glamour, certes, mais, je pense, au moins tout aussi intéressant.Port-Louis capitale de cet état à la population kaléidoscopique, unie par le ciment de la langue française et créole malgré les aléas de l'histoire qui ont... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 10:42 - Commentaires [10] - Permalien [#]
mercredi 23 novembre 2016

Gurs. D'une souris et des hommes

Paris, boulevard de Sébastopol, un de ces magasins qui proposent livres et CD d'occasion, un étal dressé sur le trottoir présente une sélection hétéroclite d'ouvrages divers, et là, stupéfaction, un titre Mickey à Gurs s'impose à mon regard ; Le journal de Mickey de mon enfance associé au camp, où, Crescent, mon père, aviateur républicain de vingt ans (Cf. la photographie d'époque de mon fringant et séduisant géniteur) trouva refuge lorsque Franco mit l'Espagne en coupe réglée. "Gurs : Une drôle de syllabe, comme un sanglot qui ne... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 19:41 - Commentaires [10] - Permalien [#]
vendredi 28 octobre 2016

Casablanca, sept ans plus tard

Absence de sept ans, sept ans sans préalable de réflexion, une parenthèse de sept ans parce que les circonstances, les empêchements, les atermoiements, les imprévus, etc. etc...Casablanca, tu t'es dotée d'un tramway mais ton odeur est toujours la même, lourde et saline, saturée de miasmes marins, de vapeurs de carburants, de fritures de poissons et de cet indéfinissable je ne sais quoi qui transporté par les vents venus du large ou des terres caressent et agressent et finissent par te subjuguer alors que l'on se croyait au bord de la... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 10:16 - Commentaires [18] - Permalien [#]
samedi 8 octobre 2016

Entre deux "treize" en deux tableaux

Octobre, 31 jours ; 31, un treize cul par dessus tête.Octobre mille sept cent soixante treize. Octobre mille sept cent quatre vingt treize.16 octobre 1773, 16 octobre 1793, entre ces deux pinces des tenailles de l'Histoire, vingt ans d'une courte vie, celle d'une ravissante jeune femme bientôt reine et celle d'une femme vieillie avant l'âge fanée prématurément par l'opprobre et la brutalité des événements et qui n'est plus qu'une reine déchue : Marie-Antoinette...Je devance le 16 de ce mois d'octobre 2016 pour ne pas gêner par une... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 15:40 - Commentaires [6] - Permalien [#]