Le blog de HP

Au fil de mes paysages mentaux

jeudi 29 novembre 2018

Noir

Le noir, m'apprit mon premier professeur de dessin, n'est pas une couleur mais une valeur, tout comme le blanc d'ailleurs. C'est par le noir, cette valeur ou non-couleur ou encore a-couleur, que je consacre ces quelques lignes, en incipit, pour passer outre son apparent vide identitaire et débusquer son âme. Son langage aussi. Dans sa neutralité, le noir, à qui l'on peut faire dire ce que l'on veut, se prête à toutes les manipulations, la peur du noir est l'arme de domination brandie par les forts pour asservir les faibles et les... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 19:49 - Commentaires [3] - Permalien [#]

mardi 9 octobre 2018

Lampas

Irun, une ville-frontière située dans la province de Guipuscoa dans la communauté autonome du pays basque espagnol.Venant d'Hendaye, il suffit de traverser le pont sur la Bidassoa pour arriver, après une vingtaine de minutes de marche, au coeur de la cité qui, en toute quiétude provinciale, somnolait autour de son imposante "plaza mayor" lorsque la fièvre immobilière qui s'empara des Espagnes en ce vingtième siècle finissant, d'excavations en éboulements, fit resurgir de terre en l'an 1992, le prospère et populeux port romain... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 08:40 - Commentaires [7] - Permalien [#]
samedi 14 juillet 2018

De fer, de feu, de labeur et de sueur

La Haute-Marne, là où la Champagne s'apprête à flirter avec les Vosges, n'a pas toujours été le désert que l'on sait, La maîtrise du feu par l'homme, depuis les temps d'avant l'Histoire jusqu'à la fin du XIXe siècle, érigea cette région en centre incontesté de la sidérurgie, unissant mutatis mutandis dans une même chaîne les lointains hommes de la forêt et leurs fourneaux rudimentaires aux opulents maîtres de forge aux hauts fourneaux de plus en plus sophistiqués.Vulcains vêtus de peaux de bête ou coiffés de huit-reflets, héritiers... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 11:47 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
vendredi 6 avril 2018

Le jeu en valait-il la chandelle ?

Deux portraits de la fin du dix-huitième sont sujets à controverse et qui concernent tous deux une même personne que je me propose de vous présenter.Mais, avant toute chose, venons-en aux deux objets de litige.La première effigie, un pastel suscite la polémique, non quant à l'identification du modèle, mais quant au talentueux artiste à qui nous le devons. Il s'agit, et ça nul ne le conteste, de la ravissante Madame Chalgrin, cependant, le portrait attribué jusqu'à présent à Élisabeth Vigée-Lebrun et figurant en tant que tel dans le... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 17:58 - Commentaires [10] - Permalien [#]
dimanche 4 mars 2018

Marche ou rêve

Marcher, un plaisir retrouvé qu'un ancrage à la campagne un peu plus long que d'habitude a rendu quasi quotidien ; en ce mars des temps bousculés et mêlés telles les aiguilles d'un jeu de mikado jetées à l'aventure, se sont succédées, télescopées, superposées, mêlées et affrontées les froidures glaciales et les douceurs pluvieuses, avec de temps à autre, inopinément, les fulgurances de soleils aux éclats de rire bleus dans le moutonnement d'étoupe des nuages de gris et d'argent. La neige d'une nuit couvrant la glace de l'étang fut... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 18:29 - Commentaires [18] - Permalien [#]
vendredi 23 février 2018

Ivresse des mots

  Pour les amoureux des mots,  Il est des moments de grâce comme celui de se  réveiller un matin avec un "mot en bouche".Un mot, de façon impromptue, sans aucun lien avec vos préoccupations du moment, a pris possession de votre entendement, s'est logé en vos esprits et, vous voila prisonnier de ce mot que vous dégustez comme une friandise, tournant et retournant les lettres dans la bouche avec gourmandise et faisant passer les sons, d'un coup de langue, du palais à la gorge ; à force de vous hanter le goût, de vous... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 14:51 - Commentaires [16] - Permalien [#]

mercredi 31 janvier 2018

Séga, tristesse endiablée des Tropiques

Un voyage organisé n'enrichira jamais que la collection de cartes postales de nos mémoires et de nos albums de photographies ;  Un pays ne se fait pas, il se gagne, quand, libérés des programmes des voyagistes, le coeur et l'esprit ouvert, modestes et curieux nous le laissons s'ouvrir à nous, nous faisant riches d'une pierre nouvelle dans l'édifice toujours balbutiant, jamais achevé de nos savoirs, de notre culture.Voilà trois fois que je séjourne à l'île Maurice, ce jeune état, né en 1968, après des siècles de domination... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 17:48 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 20 novembre 2017

Juvenilia

Heureusement qu'il est des "rangements" pour faire parler "les p'tits papiers".Papiers oubliés... ou presqueAu hasard d'un vieux protège-livre en cuir desquamé, mon passé d'étudiant en lettres à la faculté de Pau me revient avec son cortège de tendres nostalgies. Un passé, somme toute banal, inhérent aux bourgeoisies provinciales du siècle d'avant, époque de bonne éducation, de familles apparemment harmonieuses cultivant derrière les façades policées, la bienséance et les sourires convenus, des conflits de tout ordre érigés en... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 08:04 - Commentaires [4] - Permalien [#]
mardi 31 octobre 2017

Blessures et éblouissements. Un retour à Mazagan.

 Il y a longtemps, le 6 janvier 2008 exactement, je consacrais ici quelques lignes à cette vieille cité pétrie d'Histoire et à son vent qui semble charrier les souvenirs en une écharpe mémorielle tissée des temps du Temps.En cette fin d'octobre 2017, je suis retourné entretenir mes nostalgies et, aussi, re-connaître la ville qui, après une quarantaine d'années d'assoupissement, s'étend tous azimuths en d'immenses tentacules de béton et de néon, gangue laide qui, comme une monstrueuse coquille d'huître, enserre la perle océane aux... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 10:05 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 28 septembre 2017

le silence des pommes de terre... Pour un retour

Fidèles, vous m'attendiez, j'en suis sûr... Il était une fois un charmant jeune homme, votre serviteur, (vous n'êtes, chers lecteurs tenus à aucune remarque désobligeante quant au "charmant" pas plus que quant au "jeune") qui tapotait nonchalament sur ce clavier même, quand, soudain, voyant l'heure tardive affichée au bas de l'écran se rappela qu'il avait un dîner et qu'il restait à faire sauter de bonnes petites pommes de terre grenaille du potager de la maison et qu'il était plus que temps de s'émouvoir.Le beau jeune homme (sans... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 18:13 - Commentaires [15] - Permalien [#]