Le blog de HP

Au fil de mes paysages mentaux

lundi 13 mars 2006

Vestige de jours

Au hasard d'un rangement, ce document, surgi du passé et du fond d'un tiroir depuis longtemps fermé, me jaillit en pleine mémoire.  C'est un très ancien feuillet, détaché d'un carnet de commandes de bistrot.Compte tenu du support, je devais encore à l'époque, habiter à Bordeaux. Une signature oubliée donne vie à deux phrases qui submergent mon esprit dans un sentiment de douce nostalgie.Jamais la nostalgie n'est si envahissante, obsédante que quand on ne peut la rattacher à rien de précis. Quand seule la musique du moment... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 19:48 - Commentaires [21] - Permalien [#]

vendredi 10 mars 2006

On n'entre pas

Cette sculpture ne vaut que par le miroir dont elle constitue le cadre. Je l'ai acquise, il y a fort longtemps dans une brocante d'Egreville aujourd'hui disparue. D'emblée j'ai su qu'elle était liée à moi.Vue de dos, on ne distingue qu'un lourd drapé dissimulant les courbes d'un corps de femme très Art Nouveau, femme végétale comme celles que dessinait Mucha.En se déportant sur la gauche, le miroir qui fait corps avec la sculpture dévoile l'anatomie de la jeune personne qui, mutine, dans une expression ambigüe faite de désir de... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 18:56 - Commentaires [19] - Permalien [#]
jeudi 9 mars 2006

Peau d'Âne

Elle se para d'une robe couleur du Temps... Mais de quel temps, au fait ?Celui qui passe ?Celui qu'il fait ?Celui qui, joint aux distances, guérit, efface et annihile ?L'histoire ne le dit pas, alors, je m'interroge. Le sillage de la traîne de Peau d'Âne était-il de regrets et d'amertumes, d'opportunités insaisies ou d'initiatives malheureuses ?Ou bien le tissu précieux qui caressait le sol était'il son passé, ses actions, ses amours qui peu à peu avaient construit la jolie et intéressante princesse qu'elle était ?Peut-être... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 11:56 - Commentaires [20] - Permalien [#]
mardi 7 mars 2006

Extases dyonisiaques

I Il a fallu que ce diablotin de Sté fasse un billet sur la bouteille de vin qu'il a dégusté, apparemment en bonne compagnie, ce week-end. Et, vlan ! en pleine période d'abstinence ( j'entame mon sixième jour), mes sens ne sont qu'appels de rubis ou d'ambres chantant dans leur prison de verre. Eh bien, voici donc mon chant au vin, la plus belle alchimie résultant de la rencontre des  dons de la terre et de l'art de l'homme.Tout d'abord, respecter le vin dans sa spécificité, ne pas... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 10:05 - Commentaires [9] - Permalien [#]
dimanche 5 mars 2006

Poulet derniers outrages

Non, ne raignez rien, mon blog ne va pas devenir un recueil de recettes culinaires pas plus qu'un compte rendu des agapes de mes déjeuners ou dîners sucessifs. Cependant, mon déjeuner de ce jour, à Charmes, vaut plus par la signification du plat présnté que  par l'originalité ou la qualité du menu. Voilà ; nous avons dans notre petite communne de Charmes-en-l'Angle une modeste et charmante  église qui, mis à part quelques cas exceptionnels ne voit jamais de célébration. Pensez donc,un office dans une localté deeuf... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 23:33 - Commentaires [10] - Permalien [#]
vendredi 3 mars 2006

Carême

Le carême est pour moi, et, pour la quatrième année consécutive, une période bien particulière. Pendant cette durée, je ne me prive de rien, sauf de vin, tout mon entourage sait que pour l' amateur assidu de la liqueur dyonisiaque que je suis, le défi est d'importance. le carême a commencé cette année le 1er mars et s'achèvera à Pâques, c'est à dire le 16 avril.Bon d'accord, le premier jour j'ai triché et j'ai bu ; dîner entre amis à la maison, et à la pointe du 2 mars, l'anniversaire à souhaiter à Charles. C'est si bon le vin... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 11:44 - Commentaires [5] - Permalien [#]

mercredi 1 mars 2006

Pardon

Pardon pour les non-dits qui, accumulés, ressemblent au silence. Pardon pour l'enfermement dans mes propres douleurs qui voilent les peines vécues si près de moi. Pardon pour les agacements, les irritations et les impatiences qui empêchent le murissement de la parole. Pardon pour le manque de persévérance qui étouffe la soif d'autrui. Pardon pour la peur, pardon pour la pudeur qui a remplacé la fraîcheur. Il faudrait, chaque jour, réapprendre à regarder et désapprendre à se regarder.
Posté par Henri_Pierre à 18:36 - Commentaires [9] - Permalien [#]
mardi 28 février 2006

28 février 2006 entre 5 et 6 heures du matin...

Nuit fragmentée entre insomnies et rêves. Je me rappelle le dernier qui a accompagné la fin de ma nuit : Une barque paresseuse, apparemment sans nautonier, dérive le long d'une rivière d'un bleu de saphir. Le paysage qui défile presque immobilement le long des berges est fait de palmiers et autres arbres exotiques d'un vert crissant sur fond d'azur absolu.Féerie d'un chromo colonial. Sur la barque, deux amis, très beaux et très graves sans aucun lien avec ma vie "réelle" jouent une musique lancinante, l'un sur un... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 11:57 - Commentaires [9] - Permalien [#]
lundi 27 février 2006

Renouveau ?

Neige annoncée, neige présente. Arrivée le 23 au soir à la campagne, il faisait nuit, et, en longeant la route qui délimite la maison, quelle surprise de voir un étang noir miroitant sous une lune obscure. Et oui, le sol détrempé par les pluies et les chutes de neiges alternant avec les fontes ont ajouté ce miroir de sorcière inattendu au bout de l'étendue herbeuse au bout du terrain.Depuis la neige a complètement fondu ajoutant le spongieux au détrempé, et, depuis encore, une nouvelle chute vibre dans l'atmosphère atone. ... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 23:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]
jeudi 23 février 2006

Les liens d'Eliane

Hier, journée froide et grise. Courses de vent sur un hiver immobile comme s'il ne devait jamais repartir. Eliane B de C, la mère de Lewis, mon ami "de toujours" est allé rejoindre son Dieu des protestants le 5 février.Sa mémoire était évoquée, hier, au temple de Versailles. J'ai bien connu Eliane, nous avons même quasiment cohabité sous d'autres latitudes, pendant quatre ans  il y a de cela bien longtemps.Un mélange unique de vivacité et de langueur, n'étant pas armée pour les luttes de la vie, elle avait choisi... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 14:07 - Commentaires [9] - Permalien [#]