Le blog de HP

Au fil de mes paysages mentaux

samedi 22 avril 2006

Être philosophe...

"Être traîtreà son époque, traître à son milieu, traître à son sexe, c'est justement ça être philosophe"Vincent Cespedes. Cette phrase offerte par le dernier Le Nouvel Observateur dans un article sur l'auteur s'est installée en moi et me questionne, en filigrane, incessamment.C'est en ce moment mon fond d'écran mental. Être philosophe serait donc un état de continuelle re-considération ? Si ces mots m'habitent de façon  aussi irrémédiable est-ce parque je perçois la claque qu'une telle prise de conscience peut... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 13:06 - Commentaires [11] - Permalien [#]

jeudi 20 avril 2006

Rigouby

La ville la plus importante près de ma campagne de Charmes est Joinville. Oui, la ville du sire de Joinville, chroniqueur de Saint-Louis. La localité est charmante, mais, ne craignez rien, je ne vais pas transformer mon blog en dépliant touristique ; si la cité des Guise vous intéresse, eh bien je suis certain que bien des sites satisferont vôtre curiosité mieux que moi. Joinville est donc une agglomération d'une province reculée où quelques trésors artistiques subsistent entre les temples à bouffe des hypermarchés qui donnent à... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 12:08 - Commentaires [5] - Permalien [#]
samedi 15 avril 2006

Reprise

Non, je n'ai pas boudé mon blog, figurez-vous que, toute la semaine passée, j'ai TRAVAILLE, oui, j'ai accepté une mission d'une semaine hors de chez moi. Finalement c'est bien de travailler... Premier bonheur, celui de la cérémonie de l'habillement ; se lever très à l'avance pour ne rien laisser au hasard. Tout de même le choix du costume, de la chemise, de la cravate et des boutons de manchettes par rapport à la montre, quel casse-tête... et encore, si on s'en tenait à un premier choix !  Ajoutez-y le noeud de cravate, simple... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 13:02 - Commentaires [11] - Permalien [#]
vendredi 7 avril 2006

Menace sur blogs...

Il y a en ce moment un essoufflement des blogs amis : Buzenval entre parenthèses, Laurent qui quitte la blogosphère nous laissant ses jolies momies de disjecta membra, Suzette J. plus radicale semble tout envoyer à la trappe et, Giorgino s'interroge. Bien sûr je ne porte aucun jugement, cette décision (irrévocable ? On a vu souvent rejaillir le feu...) relève de la sphère de la part la  plus inaliénable de la liberté de chacun. Mais il n'empêche qu'un pincement au coeur, à chaque fermeture, jette une ombre sur votre quotient... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 12:35 - Commentaires [26] - Permalien [#]
jeudi 6 avril 2006

Chevaux mystiques

Ces chevaux de la place des quinconces de Bordeaux représentent avec suffisamment de conviction l'idée de cheval pour qu'ils me servent d'introduction à ce billet consacré à BARTABAS Je suis depuis longtemps, et assidument, tous les spectacles de Bartabas, un de mes meilleurs amis, Michaël, est l'un des cavaliers-voltigeurs de cette équipe, vous pouvez constater que sa belle crinière est digne de celle de ses chevaux. Avant-hier nous avons donc assisté à la répétition générale du dernier spectacle,... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 12:38 - Commentaires [5] - Permalien [#]
mardi 4 avril 2006

Kitsch colonial

N'allez pas croire que je cautionne de quelque façon que ce soit le colonialisme, j'aurai même plutôt tendance à faire découler de l'aventure coloniale la plupart des bombes à retardement qui nous explosent aujourd'hui en plein visage. Cependant, il a existé une culture coloniale qui, ignorante du substrat socio-cullturel du pays investi, s'est créé un monde idéal, cadre d'une dolce vita qui a laissé bien des nostalgies.J'aime la nostalgie, j'ai le goût des couleurs passées et donc celui des vestiges. C'est à ce seul titre que je... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 13:42 - Commentaires [3] - Permalien [#]

mardi 28 mars 2006

Enfin !

Marrakech est enfin redevenue la vraie Marrakech. Le soleil s'est imposé en maître incontesté de la terre, les murailles rouges et les palmiers crissants émergeant de lits de roses se détachent sur la toile de fond de l'Atlas enneigé. Esthétique de carte postale mais inusablement époustouflante. Cliché necessaire des voyages immémoriaux. Bonheurs éblouissants des schémas mentaux où l'âme aime à s'y retrouver. La ville rouge a basculé vers les langueurs voluptueuses qui rendent les démarches ondoyantes et les yeux carressants. Le... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 13:06 - Commentaires [6] - Permalien [#]
jeudi 23 mars 2006

Sortilège...

"Il y avait un espace incertain entre ce qu'il savait et ce qu'il voulait croire, mais il n'y pouvait rien, et quand on n'y peut rien faire, il faut vivre avec" J'espère que ma mémoire ne trahit pas trop cette dernière phrase de Brockeback Mountain la nouvelle bouleversante d'Annie Proulx.Il m'est impossible depuis que j'ai lu ces mots de me soustraire à leur hantise ; mots profonds et graves qui font que ma perception du monde a changé depuis que cette lecture a envahi mon espace mental.Littérature pregnante.Sortilège... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 12:45 - Commentaires [4] - Permalien [#]
lundi 20 mars 2006

Soleil, poussière et vent

Cette fin d'hiver a des comportements étranges de climats hors références, comme issus du catalogue de vente d'un magasin mythomane. Marrakech n'échappe pas à la règle, le soleil y est brûlant, les vents tournoient de façon désordonnée soulevant des spirales rouges de poussière, et,  quant aux nuages, ils semblent affolés comme des cavales incontrôlées en proie à la panique. De temps en temps quelques gouttes éparses viennent vous rappeler que l'hiver n'a encore pas abdiqué.Et tout à coup, une plage aveuglante de l'astre... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 19:46 - Commentaires [4] - Permalien [#]
vendredi 17 mars 2006

Billets... pas si doux que ça

VOYAGE, VOYAGES Quelques heures avant mon départ... Voyages ? La belle affaire.On change de décor, c'est sûr, mais voyons-nous autre chose que nous ? Ce que notre état d'esprit du moment nous permet de percevoir. On oublie seulement que c'est toujours soi-même que l'on emporte dans ses bagages.Oui, je sais, j'ai l'air de cracher dans la soupe, moi qui suis toujours en transit. Mais justement, au delà des excitations et curiosités passagères j'ai toujours la même tronche, les mêmes préoccupations... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 09:31 - Commentaires [14] - Permalien [#]