Le blog de HP

Au fil de mes paysages mentaux

mercredi 10 mai 2006

Hantise

Il n'est pas pensable pour moi d'habiter un endroit neuf, je ne m'impose pas dans un lieu, j'aime m'insérer dans un continuum, être un maillon d'une chaîne, et, de ce fait je n'ai jamais vécu que dans des lieux "chargés", des endroits qui ont une âme.Mon sens de la propriété est très relatif, je suis convaincu qu'on ne possède jamais rien, nous sommes simplement dépositaires pour le temps qui nous est imparti. Cette certitude me fait vivre légèrement les lieux auxquels je suis le plus attaché, ils étaient avant moi et seront... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 16:53 - Commentaires [19] - Permalien [#]

vendredi 5 mai 2006

Esperpento

Puisque on tourne autour des singularités ibériques, il est un trait de caractère hispanique qui n'a pas son équivalent ailleurs, du moins je le pense : el esperpento. Le terme est intraduisible, aussi vais-je tenter de l'expliquer.Esperpento est la forme la plus radicale de la pudeur ; sous couvert de la provocation la plus brutale, on profane publiquement ce qui vous est le plus cher et le plus intime. Y compris soi-même.Ultime masque que celui de la blessure proclamée que l'on inflige à ce qui vous touche, vous émeut le... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 11:17 - Commentaires [13] - Permalien [#]
jeudi 4 mai 2006

Bêlements sanglants

L'âme hispanique, dont je suis en partie héritier, a ceci de singulier à mon sens, qu'elle se définit par un affrontement sans fin de contrastes qui, au lieu de disperser la personnalité, convergent vers une cohérence où la richesse des couleurs et la vibration exacerbée des tensions tiennent lieu d'harmonie. Les extrêmes architecturaux co-existent et, le même siècle verra s'ériger en même temps que l'austère et hautain Escorial les applications baroques les plus improbables. Curieux témoignage justement que celui de l'Escorial,... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 11:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 1 mai 2006

Spiritualités et mômeries

Nous sommes, nous, Européens, en rupture avec nos sources depuis que la Raison s'est imposée de façon totalitaire à la Perception, à la Croyance et donc, aux symboles fondateurs de notre civilisation.. Si, poussivement et scolairement, tout le monde connaît la mythologie gréco-romaine, Egyptienne et voire Mésopotamienne, pour qui est encore vivant le message des figurations chrétiennes ? Les religions à force de dogmes normatifs et de rites sclérosants se sont coupées de leurs forces vives et ont creusé elles mêmes les fosses de... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 23:44 - Commentaires [14] - Permalien [#]
jeudi 27 avril 2006

Loupes lisses

Loupe d'orme, loupe d'érable, loupe de thuya, etc. Sous les ondes lisses de certains bois ramageux se perçoivent les aspérités de son essence d'origine.Les rabots, varlopes et autres ponçages ont contenu les nodosités, les embryons de branches et le tourment des fibres pour n'offrir plus qu'une surface lisse, brillante, bien élevée au point d'avoir transformé toutes les pulsions de vie et les fractures des temps  en masque convenablement uniforme. Il en est ainsi d'unions humaines. Image classique d'un couple "qui a... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 10:32 - Commentaires [8] - Permalien [#]
mercredi 26 avril 2006

Adèle

Dimanche 23 mai, le baptême d'Adèle, ma filleule a eu lieu en l'église de Dommartin-le-Saint-Père où se célébrait la messe de notre paroisse saint Léon IX.Le baptême n'a pu avoir lieu en notre petit temple de Charmes-en-l'Angle, car le desservant qui a en charge vingt-deux communes ne veut (peut) pas étendre son ministère à notre village de neuf habitants. Dommage, notre petite église est charmante et à part quelques rares cérémonies, elle n'est plus desservie. Mais peu importe, cela nous a permis de célébrer un baptême "new... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 09:58 - Commentaires [9] - Permalien [#]

samedi 22 avril 2006

Être philosophe...

"Être traîtreà son époque, traître à son milieu, traître à son sexe, c'est justement ça être philosophe"Vincent Cespedes. Cette phrase offerte par le dernier Le Nouvel Observateur dans un article sur l'auteur s'est installée en moi et me questionne, en filigrane, incessamment.C'est en ce moment mon fond d'écran mental. Être philosophe serait donc un état de continuelle re-considération ? Si ces mots m'habitent de façon  aussi irrémédiable est-ce parque je perçois la claque qu'une telle prise de conscience peut... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 13:06 - Commentaires [11] - Permalien [#]
jeudi 20 avril 2006

Rigouby

La ville la plus importante près de ma campagne de Charmes est Joinville. Oui, la ville du sire de Joinville, chroniqueur de Saint-Louis. La localité est charmante, mais, ne craignez rien, je ne vais pas transformer mon blog en dépliant touristique ; si la cité des Guise vous intéresse, eh bien je suis certain que bien des sites satisferont vôtre curiosité mieux que moi. Joinville est donc une agglomération d'une province reculée où quelques trésors artistiques subsistent entre les temples à bouffe des hypermarchés qui donnent à... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 12:08 - Commentaires [5] - Permalien [#]
samedi 15 avril 2006

Reprise

Non, je n'ai pas boudé mon blog, figurez-vous que, toute la semaine passée, j'ai TRAVAILLE, oui, j'ai accepté une mission d'une semaine hors de chez moi. Finalement c'est bien de travailler... Premier bonheur, celui de la cérémonie de l'habillement ; se lever très à l'avance pour ne rien laisser au hasard. Tout de même le choix du costume, de la chemise, de la cravate et des boutons de manchettes par rapport à la montre, quel casse-tête... et encore, si on s'en tenait à un premier choix !  Ajoutez-y le noeud de cravate, simple... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 13:02 - Commentaires [11] - Permalien [#]
vendredi 7 avril 2006

Menace sur blogs...

Il y a en ce moment un essoufflement des blogs amis : Buzenval entre parenthèses, Laurent qui quitte la blogosphère nous laissant ses jolies momies de disjecta membra, Suzette J. plus radicale semble tout envoyer à la trappe et, Giorgino s'interroge. Bien sûr je ne porte aucun jugement, cette décision (irrévocable ? On a vu souvent rejaillir le feu...) relève de la sphère de la part la  plus inaliénable de la liberté de chacun. Mais il n'empêche qu'un pincement au coeur, à chaque fermeture, jette une ombre sur votre quotient... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 12:35 - Commentaires [26] - Permalien [#]