Le blog de HP

Au fil de mes paysages mentaux

jeudi 28 mai 2009

Tu aimais les fleurs

Tu aimais les fleurs Henriette. Lors de la célébration religieuse ta fille Colette, ma sœur, a bien dit que sous tes doigts le moindre brin d'herbe devenait espoir d'une rose.Si dans ton appartement et ton balcon, ta jungle dépossédée s'étiole, les fleurs, innombrables, sont venues masquer pour un temps la scandaleuse froideur de la terre qui t'ensevelit désormais.L'amour que tu as semé t'a été rendu en des milliers de pétales qui au-delà de leur flétrissure et de leur propre mort continueront à clamer le vide irrémédiable que tu as... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 19:31 - Commentaires [12] - Permalien [#]

vendredi 22 mai 2009

Mercredi 20 mai 23:50

Henriette la si jolie femme, Henriette la délicieuse dame, Henriette ma maman, s'en est allée a l'Ascension. Je suis vide.Je suis plein d'elle. Et il faudra vivre sans elle.
Posté par Henri_Pierre à 09:39 - Commentaires [26] - Permalien [#]
mardi 19 mai 2009

Confins

Charmes en l'Angle, au creux de sa forêt de charmes, mollement alangui dans sa vallée du Blaiseron voit les temps s'écouler sans qu'aucun changement ne vienne altérer sa quiétude. Charmes est une bulle hors du temps, enfin du moins jusqu'à ce que cet incongru alignement d'éoliennes ne vienne barrer son horizon du levant dans un remarquable exercice de pollution visuelle.Mais bon, payons avec dédain notre tribut aux temps modernes, même si la notion de progrès concernant  ces grands rapaces égratigneurs de paysages reste... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 16:07 - Commentaires [10] - Permalien [#]
mardi 5 mai 2009

Une décade marocaine

Vingt-quatre avril, trois mai. Une terre Le Maroc est redevenu lui-même, du moins tel qu'on l'attend ; après plusieurs mois de pluies et de fraîcheurs exceptionnelles, un printemps aux touffeurs estivales s'est enfin installé, souverain, en ce pays.La vie aux champs est telle que celles des enfances que nous n'avons pas connues mais qui restent gravées, de façon immémoriale, dans nos imaginaires.Il est au Maroc, une agriculture à deux vitesses, la moderne aux monstrueuses machines agricoles avaleuses de vastes espaces vides... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 21:14 - Commentaires [20] - Permalien [#]