Le blog de HP

Au fil de mes paysages mentaux

mardi 18 novembre 2008

Fin de cycles en neuf tableaux

Depuis le mois de mai les persiennes de la grande maison n'avaient pas été refermées, hier, en début d'après-midi, avant de quitter Charmes, le cérémonial d'hiver s'est déroulé.Cœur flottant, départ presque furtif, comme une esquive. Ne pas dire au revoir pour nier les adieux, faire comme si l'attitude pouvait conjurer ce qui est.Ou ce qui ne sera plus pour trois longues semaines ; après une brève halte à Paris, retour à Marrakech jusqu'à l'aube de décembre et, au retour,le 7, Charmes sera installée dans l'hiver. Les... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 15:23 - Commentaires [17] - Permalien [#]

mercredi 12 novembre 2008

A chacun sa vérité... ou ses vérités...

...  si vérité il y a.Hier à Charmes, au cours d'un repas familial, une carafe, sournoisement, comme un miroir-sorcière inattendu, se mit à réfléchir la pièce.Charles fut le premier à prendre sur le fait le récipient menteur qui déformait en courbes baroques l'implacable rectangle sans surprises du plafond.Mon objectif fixa l'illusion avec ou sans flash et à des hauteurs différentes ajoutant la confusion à l'imposture. Qui ment le plus de la lumière ou de la surface piriforme ?Qui dit la vérité, de l'œil de mon appareil... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 16:02 - Commentaires [17] - Permalien [#]
mercredi 5 novembre 2008

Rêve

Marthin Luther King, ma pensée, spontanément, s'envole vers vous ce matin.Vous avez rêvé.Aujourd'hui votre rêve prend figure de prophétie et j'en suis si heureux... Alors je rêve aussi de la fin du cercle vicieux de ces nains qui sans destin se sont, à coup de mensonges et de duperies, construit une carrière.Je rêve la fin des Aznar, Berlusconi, Bush et autres agités à talonettes. Rodriguez-Zapatero, vous avez été la première étoile de ce nouveau monde, Obama merci d'ajouter au firmament des espoirs l'éclat de votre victoire. ... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 08:50 - Commentaires [30] - Permalien [#]
samedi 1 novembre 2008

Faux palimpseste

Les cieux de Charmes font encore des sourires bleus, mais le cri nu du grand frêne dont la cime est toujours une des premières à se dépouiller, rappelle que le temps dit beau n'est plus, nous sommes en sursis et la fuite de l'avion qui strie le fond du décor est bien là pour nous le rappeler.Très vite, d'ailleurs, pressé par l'appel de plus en plus précoce de la nuit, le soleil, désespéré, se jette dans l'étang ; il ne reste plus pour briller sur les sombres traînées nuageuses de la nuit tombée que le halo quasiment immatériel des... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 11:59 - Commentaires [9] - Permalien [#]