Le blog de HP

Au fil de mes paysages mentaux

jeudi 27 décembre 2007

Ouates diffuses

Bordeaux, surprenante et toujours si belle s'est parée d'ouate pour cette fin d'année, la ville n'émergeait de ses songes brumeux qu'en milieu de journée, et vers quatre heures de l'après-midi, elle revêtait sa robe couleur du temps, du temps qui passe, du temps qui brouille. Près de l'hôtel de ville du palais Rohan, la statue dédiée aux morts de je ne sais plus quelle guerre, elles se valent toutes en horreur,  érige dans un élan qui toujours m'a semblé ambigü, l'ange porteur d'âme de ce trépassé si charnel encore. La... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 22:14 - Commentaires [14] - Permalien [#]

mercredi 19 décembre 2007

Soleils givrés

Scintillante de soleils givrés, parcourue de bises glaciales aux cruelles morsures, l'année glisse vers sa mort annoncée et ses rites immuables.Les réveillons familiaux seront peut-être le théâtre des éclats engendrés par le mot de trop ou la parole mal interprétée, mais il y reste toujours ce désir de se sentir en famille et de dépasser les incidents par les besoins de don et de reconnaissance.De psychodrames en attendrissements, heureux ceux qui peuvent encore affronter l'épreuve. Un jour viendra où les courroux d'oncle Anselme, les... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 17:45 - Commentaires [17] - Permalien [#]
lundi 10 décembre 2007

Châteaux (de l'esprit) en Suède

" ...La vérité est mystérieuse, fuyante, toujours à conquérir. La liberté est dangereuse, dure à vivre autant qu'exaltante. Nous devons marcher vers ces deux buts, péniblement, mais résolument, certains d'avance de nos défaillances sur un si long chemin..." Marcel Camus, Le discours de Stockholm, 10 décembre 1957. Tout est dit...
Posté par Henri_Pierre à 22:45 - Commentaires [8] - Permalien [#]
vendredi 7 décembre 2007

Compagnons de papier

Pour aussi loin que remonte ma mémoire, et pourtant je me rappelle mes barboteuses, il y a toujours au moins un livre en cours à portée de ma main.Jusqu'à un âge assez avancé je lisais peu de revues, magazines ou périodiques, convaincu que j'étais que la plongée dans l'évènement pouvait me tenir éloigné du profond, de l'essentiel. Le radicalisme de la jeunesse disparu, je me tiens informé avec application de l'actualité, ne serait ce que pour nourrir mes indignations et donner un socle à mes révoltes. Mais, j'ai toujours, en cours de... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 12:18 - Commentaires [18] - Permalien [#]
mardi 4 décembre 2007

Requiem pour un lapin

Un magnifique riad, un vrai, jouxtait la maison de Marrakech ; Par dessus les murs de la terrasse ses arbres découpaient leurs silhouettes et, lorsque l'incandescence solaire les nimbait de poudres de feu je savais que les muezzins envelopperaient l'atmosphère de la cité des appels à la prière du soir. l'un de ces arbres, un cyprès en l'occurrence, présentait le profil surprenant d'un lapin. Et je l'aimais ce lapin dont les oreilles servaient de reposoir aux tourterelles, juchées tout là-haut, et qui bientôt donneraient vie à la... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 16:44 - Commentaires [9] - Permalien [#]