Le blog de HP

Au fil de mes paysages mentaux

samedi 31 mars 2007

Rebonds

"Petite note discordante" titre du commentaire de Jean-Yves sur mon précédent billet n'est pas si discordant que cela, tout au contraire, puisque, rebondissant sur ses mots je pourrai parler de Crescent. Crescent était mon père, et, dans un des volets de ses itinéraires il fut "patron" d'une petite entreprise familiale. Cette illustration permettra de comprendre que ma conception du patronat  ne se limite pas à la stigmatisation des prédateurs d'entreprises de certaines multinationales illustrant... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 11:47 - Commentaires [23] - Permalien [#]

jeudi 29 mars 2007

Hauteurs

Il ne suffit pas de se hausser du col pour avoir de la hauteur en matière de pensée ; le recours aux talonnettes  ne donne pas la taille à la silhouette qui en est dépourvue, elle rend la personne grotesque.Voyez plutôt le dérisoire de la prothèse talonnière mise en exergue dans ce réjouissant cliché de Libération du 22 de ce mois. Bon, je sais, il est vil de s'en prendre à l'apparence des acteurs de cette grave et importante péripétie de notre vie publique, mais bon, après tout, quand les protagonistes n'ont qu'une apparence... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 17:26 - Commentaires [15] - Permalien [#]
vendredi 23 mars 2007

9 => 21 = 13

Drôle d'arithmétique, n'est-ce pas ?Entre le 9 et le 21 mars se sont écoulés treize jours, j'aime le numéro 13, c'est le nombre de jours passés à Marrakech.Sous un soleil particulièrement éclatant les mille et un petits évènements qui ont jalonné ce séjour illuminent encore la grisaille et le froid retrouvés à Paris. Une renaissanceVous rappelez vous Najibou, mon gosse de la Médina laissé en déshérence  il n'y a guère ?  (Cf. mes billets des 29 janvier et 3 février 2006), eh bien Najibou a retrouvé son éclat, sa... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 12:41 - Commentaires [20] - Permalien [#]
vendredi 16 mars 2007

Attentes

Deux jours de vent de sable ont jeté un voile de grisaille mordorée sur Marrakech, la ténuité rouge du sable s'insinue partout, les feuillages et les meubles de la terrasse sont fardés de terre de Sienne.Dans les pièces la poussière ambrée se fait plus discrète et ne se perçoit vraiment que si l'on promène son doigt sur une surface plane. L'âme est rêveuse et l'esprit en vadrouille, nous attendons le retour d'un ciel dégagé et brillant, eh bien voilà; ce matin l'attente était récompensée, trois gouttes d'eau ont rendu leur émeraude... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 19:51 - Commentaires [31] - Permalien [#]
vendredi 2 mars 2007

Un et Un

Deux, chiffre illusoire ; hors les métaux la fusion n'existe pas, tout rapport humain, pour aussi intense qu'il soit n'est que l'agrégation de deux solitudes.Un couple c'est toi et moi, ou toi plus moi.Seul, je suis moi sans toi mais aucunement moi moins toi. Je reste moi, tu restes toi.Nous sommes loin de la romance, nous sommes dans la vie ; et c'est parce que la vie est vraie, contrairement à la romance, que nous continuons à être, toi et moi, à aller moi avec toi et toi avec moi.Ce serait ne pas me respecter que... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 17:19 - Commentaires [27] - Permalien [#]