Le blog de HP

Au fil de mes paysages mentaux

mercredi 27 décembre 2006

Pax Burdigala

Bordeaux glacé, l'allégorie de la colonne des Girondins qui, pour nous enfant était "la mouche" fait la belle, débarrassée des frondaisons des platanes.Le quai des Chartrons (non, je ne dis jamais "cours Xavier-Arnozan") et la parfaite stéréotomie de ses balcons en encorbellement de l'aristocratie du bouchon ont étouffé dans leur beauté figée les drames familiaux à jamais murés dans ces élégants sarcophages.........Mauriac n'est pas loin. L'écrivain, peintre des indicibles secrets familiaux a toujours la même... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 11:02 - Commentaires [15] - Permalien [#]

jeudi 21 décembre 2006

Pêle-mêle

Hasards, déterminismes ?  Dans le billet du 13 août Regards de pierre... apparaîssait, parmi d'autres "habitants" de Charmes, le buste de Laurent Aymon de Franquières ; vous le rappelez-vous ? Le voici donc encore, l'histoire qui me lie à lui en vaut, je crois la peine. ..........Ce portrait, acquis à Paris il y a une quinzaine d'années, est une ébauche en plâtre de Houdon  datée de 1792. Le prix demandé par le brocanteur, ridiculement bas, prenait en compte la brisure du nez qu'il s'agit donc de... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 08:36 - Commentaires [14] - Permalien [#]
jeudi 14 décembre 2006

Seven

Les choix et les classements me sont complètement étrangers, mais, Ghizlaine, dans son blog m'invite à répondre à ces sept séries de sept questions.Bien sûr ce n'est qu'une vrai-fausse vérité du moment. 7 choses  que vous aimeriez faire avant de mourir : Garder intact mon paysage affectif. Me préserver de toute certitude, idéologie et intolérance. Rester sain de corps et d'esprit M'ouvrir encore et encore des multitudes de fenêtres, apprendre encore et toujours sans céder à la panique inhérente à chaque acquis :... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 12:05 - Commentaires [48] - Permalien [#]
lundi 11 décembre 2006

Solitudes

Solitudes non choisies, solitudes de l'absence : veufs, orphelins, abandonnés.Solitudes imposées, les plus cruelles : bannis, humiliés, exhibés aux piloris de toutes les intolérances. La pire des solitudes car nourrie de la proximité des autres.Solitudes fertiles parce que choisies comme des moments volés, retraites et abstractions, méditations et contemplations.Solitudes de toutes sortes, comment en deviner l'origine ? Lors de ce récent périple marocain le thème m'a hanté et mon appareil photographique a volé quelques êtres en prise... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 15:28 - Commentaires [28] - Permalien [#]