Le blog de HP

Au fil de mes paysages mentaux

mardi 28 novembre 2006

Cieux

Marrakech. Cieux divers. D'hiver aussi, les nuits sont fraîches. Cieux rieurs, soleil intense ; valse-hésitation des vêtements, on brûle sous le soleil, on se dépouille de sa veste ou de son blouson ; zone d'ombre, la fraîcheur vous saisit et vous vous recouvrez.Lyautey avait dit que le Maroc est un pays froid chauffé par le soleil, cela me semblait un truisme incongru pour ne pas dire sot. Je me rends compte soudain de la justesse de ces mots.Ciel d'azur, ténuité de l'air, le tableau-poncif des remparts rouges et des palmiers... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 13:07 - Commentaires [25] - Permalien [#]

vendredi 24 novembre 2006

Migrations

........Charmes ruisselait de flamboyances humides, lorsque, lundi dernier je l'ai laissée seule. La palette de cette fin d'automne est exceptionnelle ; cette douceur tardive d'un été qui refusait de mourir a prolongé des verts de printemps incongrus parmi les éclats sourds des marcescences d'avant l'hiver.J'ai quitté avec nostalgie la grande chambre où les rideaux tirés reproduisaient à l'intérieur les ors du dehors.........Cette chambre est "notre" chambre, on s'efforce peu à peu, au gré des trouvailles et des flux... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 14:56 - Commentaires [8] - Permalien [#]
samedi 18 novembre 2006

Effeuillage Cent

Le premier jour de décembre deux-mille-cinq, intimidé, curieux, ignorant tout de la technique bloggesque, et sous la houlette de Giorgino, j'écrivais mon premier billet sur ce blog.Ce samedi dix-huit novembre deux-mille-six, je rends hommage à mon tuteur qui médite quelque part là-bas en Amazonie, c'est aujourd'hui que j'écris mon centième billet. Je voudrais marquer ce jalon par quelque chose de particulier, et, je me suis dis, pour vous qui m'accompagnez depuis si longtemps, je vais vous offrir ma personne, crue, avec mes... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 18:42 - Commentaires [38] - Permalien [#]
vendredi 10 novembre 2006

Divine surprise

Aux Wild-States la Chambre est passée aux Démocrates, peu de temps après on apprend le basculement du Sénat dans le même camp.J'ai lu et relu avidement les pages du Monde et de Libération en dégustant avec gourmandise chaque ligne, chaque mot témoignant de la déroute du Grand-Saltimbanque. Oui le ridicule de Bush a sombré dans les profondeurs abyssales du pathétique, un espoir mauvais me fait attendre avec délectation les étapes de sa descente aux enfers, que voulez-vous je manque de magnanimité envers le composé Arrogance/Sottise. ... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 15:29 - Commentaires [17] - Permalien [#]
dimanche 5 novembre 2006

Autour d'un portrait

La Señora Bermudez est un des portraits les plus saisissants du musée de Budapest. Cette figure féminine composée en 1786 par le maître Espagnol Goya, intrigue par l'intensité d'un regard interrogatif qui n'attend cependant pas de réponse.La question médiumnique du modèle provoque une interrogation sur soi, son oeil vous perce à jour et, si vous lui prêtez attention, sa demande envahit votre esprit : "Qui êtes-vous ?" et donc, "Qui suis-je ?".Ce portrait échappe donc à toute contingence et atteint à... [Lire la suite]
Posté par Henri_Pierre à 22:12 - Commentaires [19] - Permalien [#]